Créer un site internet
Association Franco-Hongroise d'Occitanie

Img 20221016 115540 2

Szigmond Móricz 1879-1942

Zsigmond Móricz, né à Tiszacsécse (Hongrie) le 29 juin 1879 et décédé à Budapest le 5 septembre 1942, est un écrivain et dramaturge hongrois. Il a été découvert par la revue Nyugat (Occident).

Fils d’un paysan petit-propriétaire protestant, il est né dans un village de la Grande Plaine au bord de la Tisza. Il se lance d’abord dans le journalisme à Budapest. Il participe au mouvement de collectage des chansons populaires, et en cela, il est l'un des premiers « falukutató » - explorateur se consacrant à l'ethnologie rurale. Il est bientôt l'un des écrivains de la revue Nyugat dont il deviendra l’une des personnalités marquantes.

Pendant la Première Guerre mondiale, il est correspondant de guerre, et salue dans les premiers temps la République des Conseils. Inquiété et emprisonné au début de la contre-révolution, il devient finalement corédacteur en chef de Nyugat. Déçu par la politique, il parcourt plusieurs fois le pays. En 1939, il dirige la revue Kelet Népe (Peuple d’Orient) et s’occupe des problèmes de la paysannerie. Ses principales œuvres sont Sárarany (Fange et or) en 1910, A fáklya (Le Flambeau) en 1917, Kivilágos kivirradtig (Jusqu’aux lueurs du petit jour) en 1924, Rokonok (La Famille) en 1930, et sa trilogie sur la Transylvanie écrite entre 1922 et 1939. Il écrit son autobiographie en 1938 : Életem regénye (Histoire de ma vie). En traduction française, on peut lire de lui L'épouse rebelle, Phébus, 2003 et Derrière le dos de Dieu, Ibolya Virag, 1996.

L’Épo​​​​​​​use rebelle (1934)      Img 20221016 115552 01​​​​​​​​​​​​​​

 

Sois bon jusqu'à la mort (1969)      Img 20221016 115544 01​​​​​​​

Derrière le dos de Dieu Img 20221016 115549 01